Programme

MESURE SUITE AU CORONAVIRUS .

Suite aux mesures sanitaires prisent par le Gouvernement, Afriki Djigui Théâtri demeure fermé jusqu’à l autorisation d’ouverture des salles de spectacle.

Cependant, nous sommes toujours proches de vous et surtout des tous petits via notre chaine youtube. Retrouver nous ( le lien en dessous) pour partager quelques moments de divertissement via des contes .

Bon courage à tous et merci à ceux et celles qui sauvent des vies et également à toutes les petites mains de l’ombre.

Ci dessous notre chaîne youtube pour les contes.

https://youtu.be/hn5YMnGmkUg

Toute l équipe d Afriki Djigui Théâtri.

mardi 10 mars 19h00

CINE CLUB  Paf : 5€

L'IBOGA

L’Iboga, les hommes du bois sacré
Un film de Gilbert Kelner en présence du réalisateur
Durée : 52 mn / Année : 2002 / Genre : Documentaire / Thème : Sociologie
Pays : France / Réalisateur : Gilbert KELNER  / Production : ARTLINE FILMS
Résumé
Mallendi, un jeune maître guérisseur gabonais, et son père spirituel nous entraînent dans un voyage initiatique, du Muséum d’Histoire Naturelle de Paris au fond de la forêt équatoriale africaine, sur les traces de l’Iboga, plante divinatoire et maîtresse des cérémonies secrètes animistes.
L’absorption d’Iboga permet aux initiés d’aller en voyage au pays des morts (des ancêtres), et de renaître en hommes nouveaux, avec des connaissances leur permettant de réévaluer leur présent et d’en tirer des leçons pour gérer leur vie future.
Aujourd’hui, la recherche médicale occidentale étudie ces connaissances millénaires ignorées.
Synopsis
Au Gabon, au cœur de la forêt dense équatoriale africaine,  pousse depuis la nuit des temps, l’Iboga, dit «Bois Sacré», plante maîtresse, divinatoire, initiatique et thérapeutique du peuple Mitsogho, qui l’a hérité des Pygmées, autour de laquelle s’est fondé  le culte Bwiti. L’absorption de racines râpées d’Iboga sous le contrôle des «gnangas», praticiens traditionnels équivalent en quelque sorte à nos médecins, est un voyage spirituel et initiatique dans l’inconscient où chacun doit affronter ses propres ténèbres. L’Iboga a la capacité de faire resurgir le passé le plus lointain, permet de régresser jusqu’à la prime enfance, puis plus loin encore selon les doses, au pays des morts : ancêtres, dieu ou sagesse selon ses convictions et sa culture.
Elle permet de réévaluer à la lumière de cette régression, sa vie passée, et d’en tirer des leçons pour gérer sa vie future.
Mallendi, un jeune maître guérisseur gabonais, et Christian son père spirituel, nous entraînent du Muséum d’Histoire Naturelle de Paris, au fond de la forêt africaine, sur les traces de l’Iboga, au cœur des cérémonies secrètes animistes.
C’est une des premières fois que ces maîtres guérisseurs acceptent de parler. C’est un cri de désespoir de ce peuple qui disparaît au rythme de la destruction de la forêt, « à chaque fois qu’un arbre est coupé, c’est un médicament qui meurt », et de l’emprise de la culture occidentale. C’est aussi la revendication de l’importance de leurs connaissances qu’ils se doivent de transmettre, – aux « blancs » s’il le faut, et dont il semble que sur certains points, ils soient depuis des millénaires, en avance sur les nôtres. Car l’Iboga, outre ses capacités à faire remonter l’inconscient, à celle de supprimer l’addiction, la dépendance aux opiacés, cocaïne, héroïne, méthadone, alcool, etc. !
La médecine occidentale avait tracé sans aucune zone de transition, une nette ligne de partage entre la lumière de la science et les ténèbres de l’ignorance. La recherche de scientifique étudie aujourd’hui ces connaissances millénaires oubliées.
Plonger dans son passé pour pouvoir maîtriser son futur, est une extraordinaire leçon d’humilité que nous offrent ces civilisations, dénommées bien à tort par certains, comme « primitives ».
Projection-Débat en présence du réalisateur Gilbert Kelner

 

Vendredi  13 mars   19h30

Kabar kréol avec BANYAN   Paf : 5€

Maloya île de la Réunion

BANYAN MARS 2020 EDIT

Voici le concept, un jam, un boeuf, un KABAR est organisé après le concert maloya de Banyan. Pas de mots pour connaisseurs, pour les autres milles mots ne vaux pas des mains et jambes qui bougent seules aux des rythmes des percus et voix!

Restauration créole sur place a partir de 19h30

Samedi 14 mars

JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FEMME

+ DJAM SESSION

ANNARITA

ANNARITA NDRAME – expo

MARISOA RAMONJA  – MC + poème

CLOTILDE PENET – performance poétique

CELLINA NDIOR – dédicace

NADIA GUENET – chanteuse

GERALDINE BALDINI – pièce

NADIA AMMOUR – chanteuse

CHORALE – chant voyageur

MARILYNE  – set   ordi + voix

ERIKA – set   hip-hop / rap

REINES DE SABAR

DJ

samedi 11 avril  20h30

DAWTA JENA + URBAN LIONS en concert  Paf : 7€

DawtaJena 2

Leur musique électronique dansante porte leurs textes.
Une écriture universelle, essentiellement en français, mais aussi en anglais, en
espagnol, en arménien.
Dawta Jena est une artiste poétique qui a le rythme dans les veines. Sur scène le
groupe a l’énergie Nu Beat de l’Electro, les couleurs de la World music, l’intelligence
de la chanson française, la puissance du rock et la liberté des années 70 et 80.
L’intensité rencontre la volupté d’une âme qui détient l’intelligence du cœur.
Ce groupe d’artistes français basé à Marseille rassemble toutes les générations,
toutes les cultures.

 

Pour toutes réservations ou autres tel: 04 91 08 49 39

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close